SmallLogo_edited.png
 

ÉDUCATION PSYCHOLOGIQUE

Recevoir de l'information en psychologie sur des sujets variés, comme les habitudes de vie, les habiletés sociales etc.

 

Dre Isabelle Gagnon, psychologue

Directrice et superviseure de la Clinique de psychologie familiale des Mille-Îles (CPFMI)

Je suis docteure en psychologie de l'UQAM, spécialisée dans la relation d'attachement parent-enfant. Je suis psychologue-clinicienne spécialisée en enfance et adolescence depuis 2000. Je suis superviseure de stage au Centre de Services Psychologiques de L'UQAM depuis 2010, et je supervise également des doctorantes dans ma clinique, la CPFMI fondée depuis 2015. J'offre également de la supervision clinique pour professionnels. Mon approche thérapeutique est intégrative, majoritairement d'orientation cognitive comportementale, tout en étant humaine, concrète et interactive. J'utilise au besoin des outils complémentaires à la psychothérapie, tels que la thérapie de jeu, la thérapie par le mouvement et la danse, les techniques de relaxation et le counselling parental. En psychothérapie, j'invite l'enfant ou le jeune à s'approprier son espace personnel, tout en intégrant les parents dans le travail psychothérapeutique.

Valérie Gauthier, responsable clinique

Responsable clinique pour les succursales de la CPFMI

Diplômée en administration et en comptabilité depuis 2008, je fais maintenant partie de l’équipe de la CPFMI depuis décembre 2019. J’amène à la CPFMI mon expérience en administration, que j’ai préalablement développée lors de mon travail avec le Groupe Loyal Express. Mon rôle à la CPFMI est d’assurer le service à la clientèle, d’organiser les listes d’attentes et procéder à l’ouverture et l’assignation des nouveaux dossiers. Je suis également en charge de soutenir le département de la comptabilité au niveau du traitement de la paie et de la facturation. Enfin, mon rôle est d’appuyer la direction pour la gestion des ressources humaines, l’embauche et le développement de la clinique.

Dre Andrée-Anne Perron, psychologue

CPFMI de St-Eustache

Je viens de compléter mon doctorat à l’Université du Québec à Montréal et mon baccalauréat à l’Université Concordia. Ma thèse de doctorat portait sur les facteurs de risques et les conséquences liés aux relations difficiles avec les pairs et les effets protecteurs du sport. Durant mes études, j'ai été récipiendaire de plusieurs bourses d’excellence et de recherche. J'ai complété mes internats à l’Hôpital Général Juif à la Clinique de Pédopsychiatrie externe où j'ai acquis une expérience avec les problématiques psychodéveloppementales sévères. Je travaille à la CPFMI depuis novembre 2014. J'ai été formée à la thérapie cognitivo-comportementale (TCC) mais je m’inspire également de l’approche de systémique. J'offre de la psychothérapie pour les enfants et les adolescents, et je fais aussi du counselling parental. Je travaille avec plusieurs types de problématiques retrouvées chez les jeunes dont principalement l’anxiété et les troubles d’attachement. Je me spécialise également dans l'évaluation et l'intervention des troubles du comportement, du trouble de l’opposition et du trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH). 

Dre Julie Losier-Charette, psychologue

CPFMI de Laval

J'ai complété mes études doctorales en psychologie spécialisée en enfance, adolescence et famille à l’Université de Sherbrooke. Au cours de mes études et stages, j'ai touché à un large éventail de clientèles présentant des problématiques variées : trouble déficitaire de l’attention, troubles d’apprentissages, autisme, douance, trouble de comportements, estime de soi, anxiété et anxiété de performance, difficultés sociales, difficultés relationnelles au sein de la famille, deuil, etc. J'ai développé un intérêt marqué pour la thérapie par le jeu, le coaching parental et la thérapie familiale. De plus, je combine mes deux passions, soit le sport et la psychologie, pour pratiquer la psychologie sportive auprès d’adolescents et de jeunes adultes, athlètes de haut niveau.

  

Émilie Charpentier, psychologue

CPFMI de St-Eustache

Je suis devenue psychologue diplômée en France en 2012, après cinq années d’études, l’accomplissement de stages cliniques et la réalisation d’une recherche portant sur l’évaluation de l’efficacité des méthodes comportementales sur les enfants avec autisme et troubles envahissant du développement. J'ai également complété le processus de demande d'équivalence pour être officiellement admise par l’Ordre des psychologues du Québec. Je suis spécialisée dans l’intervention auprès d’enfants, d’adolescents, de jeunes adultes et de familles, dans des problématiques diverses telles que les difficultés d'estime de soi, l'anxiété, la dépression, les difficultés relationnelles et familiales. Je travaille à la CPFMI depuis janvier 2016 sous une approche intégrative (humaniste/TCC), considérant l’enfant dans l’unicité de sa personne et du monde dans lequel il se développe. 

Maria Teresa De Benedetti, psychologue

CPFMI de St-Eustache et Terrebonne

 Je suis psychologue spécialisée en psychologie clinique en Italie depuis 2008. Actuellement j’effectue un stage de formation complémentaire à la CFMI dans le cadre de la demande d’équivalence du titre de psychologue auprès de l’Ordre des psychologues du Québec. Ma formation clinique s’est déroulée en milieu hospitalier avec une clientèle d’enfant et d’adolescents qui éprouvent de la détresse ou des difficultés psychologiques, ainsi qu’avec des adultes souffrant de maladies chroniques. Au cours des années, mon expérience dans le domaine hospitalier m’a permis de travailler avec une clientèle variée et d’acquérir une expertise dans le traitement des troubles de l’adaptation, des problèmes relationnels, d’estime de soi et de confiance en soi ainsi que des troubles affectifs. Je privilégie une approche principalement psychodynamique centrée sur les besoins des enfants et de leurs familles, tout en respectant le rythme de développement de chaque enfant. En effet, je crois fortement que, sans ignorer le problème spécifique ou le symptôme, la psychothérapie nous permet de considérer l’enfant dans son ensemble, c’est-à-dire dans l’harmonie ou le déséquilibre de son développement affectif et cognitif et de ses processus de maturation. L’orientation principale de mes objectifs thérapeutiques est donc d’aider l’enfant à se déplacer avec confiance dans le parcours de développement le plus approprié pour lui.

*Italiano

Paula Veenstra Martinez, psychologue

CPFMI de St-Eustache

Psychologue clinicienne pour enfants, adolescents et membre de l’Ordre des Psychologues du Québec, je me suis formée à l’Université de Sherbrooke et à l’Université de Paris. Mon expérience clinique dans différents milieux de prise en charge (pédopsychiatrie, hémato-oncologie, soins palliatifs, centre de réadaptation, clinique privée) m’a permis de me former à l’accompagnement de problématiques variées: répercussions/adaptation d'une maladie, plaintes somatiques avec ou sans origine organique, troubles du comportement (alimentaire, du sommeil, oppositionnel), difficultés relationnelles, troubles de l’humeur, troubles anxieux (phobie, mutisme sélectif), trouble de stress-post-traumatique, troubles du spectre autistique. D’approche intégrative (humaniste, cognitivo-comportementale, psychodynamique) et créative grâce à la thérapie par le jeu, je priorise dans toute psychothérapie un climat de confiance afin de faciliter l'échange autour des difficultés rencontrées, tout en valorisant les ressources personnelles de l’être humain que je reçois. Un temps d’échange et de guidance parentale est également dédié aux parents pour qu'ils puissent s’exprimer sur les difficultés rencontrées et renouer un dialogue constructif avec leur enfant.

Lisa-Maria Slim, doctorante en psychologie

CPFMI de St-Eustache

Je suis doctorante en psychologie au cheminement enfance et adolescence de l’Université de Sherbrooke – Campus de Longueuil. Je suis en voie de terminer mon doctorat et je travaille en pratique privée depuis maintenant presque deux ans principalement auprès de jeunes présentant des troubles anxieux. Mon approche thérapeutique est intégrative, majoritairement d’orientation cognitive-comportementale. J'ajoute également des techniques de pleine conscience à mes suivis psychothérapeutiques, lesquelles incluent des activités de méditation, des techniques de relaxation, etc. Dans le travail clinique avec les enfants, j'intègre les parents, que ce soit en séance ou par des activités à la maison, et ce, dans le but de permettre un travail psychothérapeutique optimal auprès de l’enfant.

Annie Surprenant, doctorante en psychologie

CPFMI de Terrebonne

Je suis présentement finissante au doctorat en psychologie (Psy.D./Ph.D.) à l’Université du Québec à Montréal. Je suis d’approche cognitive-comportementale et existentielle-humaniste avec une spécialisation en enfance et en adolescence. J'ai complété un stage d’évaluation clinique au Centre de services psychologiques de l’UQÀM. J’ai effectué mes internats auprès d’une clientèle diversifiée dans un groupe de médecine familiale. Je travaille actuellement en santé mentale jeunesse dans la région de la Lanaudière. Je m’intéresse à une variété de problématiques dont le TDA/H, les troubles de comportements, les troubles anxieux, les troubles de l’humeur, le trouble obsessionnel-compulsif, les troubles alimentaires ainsi que les répercussions de la maladie sur la santé psychologique. Ma thèse de doctorat porte sur l’évaluation des effets d’un programme parental ciblant la compréhension du TOC ainsi que l’amélioration du soutien et du fonctionnement familial pour aider les parents de jeunes souffrant de TOC.

Marie-Laurence Paré, doctorante en psychologie

CPFMI de Laval & St-Eustache

Je suis doctorante en psychologie à l’UQAM. Je complète actuellement mes stages cliniques avec une spécialisation en enfance et adolescence. Principalement formée en thérapie cognitive-comportementale, je m’implique auprès des jeunes depuis de nombreuses années, notamment dans le contexte sportif. Mes travaux de recherche portent sur la santé mentale en milieu scolaire et je m'intéresse plus particulièrement aux interventions visant la prévention des symptômes dépressifs chez les étudiants du Cégep. Je suis également coauteure et formatrice du programme Zenétudes, un programme de prévention qui est actuellement implanté dans de nombreux Cégeps québécois.

Tatiana Goi, doctorante en psychologie

CPFMI de St-Eustache, Montréal & Laval

Je suis devenue psychologue en Ukraine en 2008. Après trois ans de travail comme psychologue auprès des enfants de 3 à 12 ans, je me suis établie au Québec. Passionnée de mon métier, je poursuis actuellement ma troisième année de doctorat à l’Université du Québec à Montréal où j’ai complété mon stage d’évaluation clinique dans l’approche cognitivo-comportementale auprès des enfants et adolescents âgés de 5 à 16 ans. J'ai développé mon expérience en évaluation et en intervention, dans les domaines des difficultés d’apprentissage, des troubles du comportement, du TDAH, du TSA, de la déficience intellectuelle, en plus des troubles de l’humeur, des difficultés socio-affectives et relationnelles, ainsi qu’en counselling parental. Je privilégie dans mon travail une approche intégrative alliant la thérapie cognitive-comportementale et humaniste.  La thérapie de jeu est aussi un de mes outils, ce qui me permet d’adapter l’intervention aux besoins. L’enfant pour moi se situe au cœur du système social, dans lequel la famille joue un rôle fondamental. Ainsi, je travaille en étroite collaboration avec les parents aux fins d'une meilleure compréhension du vécu de l’enfant et pour les outiller au besoin lors du processus psychothérapeutique.

Noémie Lemieux, doctorante en psychologie

CPFMI de Terrebonne

Je suis actuellement en voie de terminer mes études de doctorat en psychologie à l’Université de Sherbrooke – Campus de Longueuil au sein du cheminement enfance et adolescence. Ma thèse doctorale porte sur l’efficacité d’une intervention visant à promouvoir un attachement sécurisant et le développement de la fonction réflexive parentale, et ce, auprès de mères d’enfants d’âge préscolaire. Au plan clinique, je travaille depuis près de deux ans en protection de la jeunesse en plus d’avoir acquis de l’expérience en milieu scolaire (écoles primaires et secondaires) ainsi qu’en milieu hospitalier (clinique externe 0-12 ans et unité interne pour les adolescents). Ces diverses expériences m’ont permis de travailler avec des problématiques variées (enjeux d’attachement, difficultés relationnelles, estime de soi, trouble de l’humeur, trouble de comportement, anxiété, etc.) Mon approche psychothérapeutique est principalement psychodynamique, tout en intégrant des éléments des approches développementale et systémique. J’offre de la psychothérapie individuelle auprès des enfants et adolescents ainsi que de la guidance parentale.

Carole-Ann Collin, doctorante en psychologie

CPFMI de Terrebonne

Je suis doctorante en psychologie clinique à l’Université du Québec à Montréal (UQÀM), spécialisée en enfance et en adolescence. Je travaille principalement avec l’approche cognitivo-comportementale. Terminant présentement ma troisième année de doctorat, j’ai complété mon stage d’évaluation au Centre de services psychologiques (CSP) de l’UQAM auprès d’une clientèle âgée entre 4 à 17 ans. Je me suis toujours impliquée auprès de cette clientèle depuis le début de mon parcours académique. J’ai été, entre autres, bénévole pendant quatre ans pour les centres jeunesse. J’ai aussi travaillé deux ans dans une ressource d’hébergement communautaire pour les adolescents en fugue ou dans la rue et ayant des comportements à risque. Je m’intéresse donc à une variété de problématiques, telles que les troubles du comportement, les troubles d’apprentissage, le TDAH, les troubles anxieux, etc. Mon essai doctoral vise à évaluer les effets d’un programme d’habiletés parentales, offert aux parents ayant des enfants présentant des problèmes de comportement, sur la dynamique familiale et l’ajustement de ces familles aux situations de stress

 

Stéphanie Hamaoui, doctorante en psychologie

CPFMI de St-Eustache

Je suis doctorante en psychologie à l’Université du Québec à Montréal (UQÀM), avec une spécialisation en enfance et en adolescence. Mon approche thérapeutique est d’orientation cognitive-comportementale et j’utilise en complémentarité la thérapie par le jeu, des techniques de pleine conscience et le counselling parental. Je place le jeune au cœur du suivi psychothérapeutique, mais mon travail se fait également en étroite collaboration avec les parents et l’école. Mon expérience clinique dans le milieu scolaire m’a permis de me sensibiliser aux ressources du milieu et de l’importance d’une bonne collaboration avec l’équipe-école. Mon objectif est d'ainsi offrir des recommandations concrètes et applicables au jeune et à sa famille. Mes champs d'intérêt cliniques se transposent aussi dans mes recherches : ma thèse porte sur l'anxiété face aux tests, la résilience et les stratégies d'adaptation chez les jeunes au collégial.

Noémie Duquennoi, candidate à l'admission à l'Ordre des psychologues du Québec

CPFMI de St-Eustache & Terrebonne

Psychologue diplômée de l’Université Denis Diderot à Paris, depuis 2015, je suis actuellement candidate à l’Ordre des Psychologues du Québec par voir d’équivalence et j’effectue mon stage de perfectionnement à la CPFMI. J’ai également complété un certificat en victimologie à l’Université de Montréal. Spécialisée dans la clientèle enfants et adolescents, j’ai travaillé pendant plusieurs années dans la protection de la jeunesse ainsi qu’en pratique privée en France. Ainsi, j’ai travaillé avec des problématiques variées telles que les difficultés relationnelles et familiales, les troubles de l’attachement, les troubles du comportement, les troubles anxieux, la dépression, les troubles de stress post traumatique, etc. Mon approche thérapeutique est psychodynamique et je m’inspire d’autres approches telles que la systémie, le counselling parental, la thérapie par le jeu ou encore les techniques de relaxation pour répondre le mieux possible aux besoins du jeune et de sa famille.

Mélanie Clermont, doctorante en psychologie

CPFMI de Terrebonne

Je suis doctorante en psychologie clinique à l’Université du Québec à Montréal (UQÀM). Mon essai doctoral porte sur les effets d’un coaching parental sur la satisfaction conjugale et la coparentalité des parents dont l’enfant présente un trouble du comportement. J’ai complété mon stage d’évaluation au Centre de services psychologiques de l’UQÀM auprès d’enfants, d’adolescents et de leurs parents. J’ai travaillé en tant qu’intervenante à l’organisme Gymno Lanaudière auprès d’enfants d’âge scolaire ayant des troubles neurodéveloppementaux pendant six ans. Mon parcours m’a permis de travailler avec différentes problématiques : TDA/H, douance, troubles d’apprentissage, difficultés relationnelles, guidance parentale, troubles anxieux, estime de soi, etc. Je suis formée dans l’approche cognitive-comportementale, tout en intégrant des outils d’autres approches pour mieux répondre aux besoins de chaque client. Pendant une évaluation ou un suivi, je veille à collaborer avec le milieu familial et scolaire. Passionnée par mon travail, je m’adapte et intègre les intérêts des enfants au cœur de la thérapie, allant de la Reine des neiges à Harry Potter!

Hamida Tairi, doctorante en psychologie

CPFMI de Montréal

Je suis doctorante en psychologie à l’Université du Québec à Montréal en approche psychodynamique. Je m’intéresse aussi à différentes approches telles que la TCC et l’approche systémique. Mon expérience clinique auprès des enfants et des adolescents au Centre jeunesse de Montréal m’a permis de toucher à plusieurs problématiques telles que les traumas complexes, les troubles de personnalités, troubles de comportements, troubles psychotiques, l’aliénation parentale et l’agression sexuelle. J’utilise principalement la psychothérapie par le jeu avec les enfants, et l’approche basée sur la mentalisation avec les adolescents, tout en intégrant des éléments de la TCC. Je suis sensible aux enjeux culturels dans mes interventions avec la clientèle de différentes origines.  Finalement, j'ai développé des bonnes aptitudes dans le domaine de consultation  auprès des différents intervenants.

Marie-Ève Allaire, doctorante en psychologie

CPFMI de St-Eustache

Doctorante en psychologie à l’UQÀM et passionnée par ce domaine, mon parcours académique et professionnel est orienté vers la clientèle jeunesse. Les enfants et les adolescents, ainsi que leurs relations avec les différents membres de leur système m’intéressent particulièrement. Mon essai doctoral porte d’ailleurs sur la relation d’attachement parent-enfant, dans le contexte de maltraitance. D’approche intégrative, c’est surtout inspirée des théories de l’attachement et de l’approche cognitive-comportementale que j’ai complété mon stage d’évaluation au Centre de services psychologiques (CSP) de l’UQÀM, auprès d’une clientèle âgée entre 7 et 17 ans. Dans les dernières années, j’ai également eu l’occasion de m’impliquer auprès des adolescents, dans mon travail en Maison de jeunes et puis comme bénévole dans un mouvement jeunesse. Ces différentes expériences m’ont permis d’être en relation avec des jeunes faisant face à diverses problématiques (ex. anxiété, mutisme sélectif, TDA/H, dépression, idéations suicidaires, difficultés relationnelles) et de les accompagner dans leur cheminement.

Please reload

 

Pour nous envoyer des documents: infocpfmi@videotron.ca. Veuillez indiquer à qui les documents s'adressent dans l'objet du courriel.

 
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icon
  • Instagram

© 2016DreIsabelleGagnonpsychologue

  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icon
  • Instagram